Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 décembre 2011

Le passant de Vaulx-en-Velin

Vient de paraître :

Le passant de Vaulx-en-Velin

de Roland Tixier

 

Vaulx-en-Velin ville du monde

plaine sous le vent

nuages et mémoires

 

roland tixier,poésie,haiku,le passant de vaulx-en-velin,le pont du change,vaulx-en-velinTroisième titre de Roland Tixier à nos éditions, ce recueil, publié avec le concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Vaulx-en-Velin, est composé de sept parties de 21 haïkus évoquant les différents quartiers de la ville.  Le poète tente d’épuiser et de célébrer un lieu, au fil du temps et du retour rassurant des saisons.

 

Roland Tixier, amoureux de Vaulx-en-Velin, livre des reflets, des éclats de la ville – de sa ville. Adolescent déjà, il en parcourait les rues à bicyclette, il explorait les méandres du vieux Rhône. Cette liaison d’un demi-siècle nourrit les pensées légères ou graves du marcheur. Le passant s’émerveille encore du jour à venir sans oublier jamais le chemin parcouru, ni les peines et les joies, brèves mais bien réelles, que tout un chacun récolte en avançant dans le temps.

Introduction de Bernard Genin, Maire de Vaulx-en-Velin.

Un recueil de 68 pages, format 11 x 17 cm. 12 € port compris. ISBN 978-2-9534259-4-9

 

BON DE COMMANDE

 

samedi, 27 août 2011

L'agonie du papier

Vient de paraître :

 

L’agonie du papier

et autres textes

d’une parfaite actualité

 

d’Alphonse Allais

 

allais2.jpg« Un journal sans papier ! Une revue sans papier ! Un roman sans papier ! Et pourquoi pas ? » s’interroge déjà Alphonse Allais en 1902, imaginant le texte sur d’autres supports, sérieux (le microfilm), ou burlesques (feuilles de gruyère). L’humoriste avait en bien des domaines un temps d’avance ; dans ses articles publiés dans les journaux de l’époque, évoquant la réforme de l’orthographe, il anticipe le langage SMS : « J’écris NRJ pour Énergie, RIT pour Hériter ».

Inlassable rêveur appliqué, ce littéraire qui avait aussi un bagage scientifique (ayant suivi des études de pharmacie) se montre parfois visionnaire et prévoit les énergies nouvelles, éolienne ou marémotrice ; il propose des solutions pour l’amélioration de la qualité de l’air en ville ou des éclairages économiques et naturels, alerte sur les dangers de la déforestation liés à un usage intensif du papier, envisage la conférence téléphonique pour éviter aux députés de se rendre au Palais-Bourbon, suggère la création d’une plage à Paris (projet concrétisé par la mairie de Paris à la fin du siècle dernier !)

Il se préoccupe aussi de l’insécurité dans la banlieue de la capitale et des éternelles difficultés des usagers dans les bureaux de poste, ou essaie de résoudre le désaccord sur la date de début du nouveau siècle – désaccord qui a resurgi lors du passage à l’an 2000… « Sur cette question comme, d’ailleurs, sur toutes autres questions, j’ai mon idée, une idée, reconnaissons-le, bien souvent frappée au coin du génie. » !

 

Tous les textes extraits des Œuvres posthumes d’Allais ici rassemblés sont encore d’une formidable actualité, et les questions posées reçoivent les meilleures des réponses : la fantaisie, une logique implacable poussée parfois jusqu’à l’absurde, et l’humour.

 

Alphonse Allais (1854-1905), écrivain et humoriste né à Honfleur, est l’auteur de recueils de contes et chroniques humoristiques (A se tordre ; Le parapluie de l’escouade ; Deux et deux font cinq…)

 

Un recueil de 80 pages, format 11 x 18 cm. 12 € port compris.

ISBN 978-2-9534259-2-5

 

En vente aux éditions Le Pont du Change, 161 rue Paul Bert, 69003 Lyon

BON DE COMMANDE

 ALLAIS_BONDECOMMANDE.pdf

 

 

lundi, 22 août 2011

Chaque fois l'éternité

Vient de paraître :

 

Chaque fois l’éternité

de Roland Tixier

 

fin juin en ville

ailleurs les blés

le temps de l’enfance

les grandes vacances

chaque fois l’éternité

 

tixier_chaquefois_scan2.jpgChronique d’un été, Chaque fois l’éternité est pour l’enfant des années cinquante la promesse d’un bonheur retrouvé tous les ans dans le Limousin, et pour l’adulte devenu poète un album du temps retrouvé. Ces courts textes, alliant densité et simplicité, restituent des moments magiques d’un passé disparu, ceux d’un petit citadin de Villeurbanne s’émerveillant de la vie paysanne, des animaux de la ferme, des mots en patois et de tous les charmes d’un monde ancien.

Précédemment paru en 1989, ce recueil réédité de Roland Tixier est accompagné d’une préface de Geneviève Metge.

 

le sentier étroit

l’eau sombre, le battoir

pas à pas, l’approche

parmi les herbes

le saut de la grenouille

 

la maison des jours de pluie

le plancher de chêne

jouer au maquignon

les glands sont des cochons

les noisettes des moutons

 

« Pouvoir de l’évocation. Nommer les choses permet de les faire à nouveau exister. En poète, Roland Tixier redevient l’enfant qu’il a été et il nous invite à redécouvrir en sa compagnie un monde disparu. » (extrait de la préface)

 

Roland Tixier est né à Lyon en 1946. Fidèle piéton des rues de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin, ce poète urbain à l’écriture dépouillée est aussi animateur d’ateliers de création poétique en milieu scolaire. Il a été durant seize années éditeur à l’enseigne du Pré de l’Age.

 

Un recueil de 70 pages, format 11 x 17 cm. 12 € port compris.

ISBN 978-2-9534259-3-2

En vente aux éditions Le Pont du Change, 161 rue Paul Bert, 69003 Lyon.

 

BON DE COMMANDE :

TIXIERBONDECOMMANDE_chaquefois.pdf

 

 

jeudi, 13 mai 2010

Tu écris toujours ?

Vient de paraître :

Tu écris toujours ?

Manuel de survie à l’usage de l’auteur

et de son entourage

 de Christian Cottet-Emard

 

« En société, votre écrivain jette un froid en plein repas de communion en déclarant que le retour des religions va provoquer une guerre nucléaire et que, pour cette raison, il aurait mieux valu ne pas faire d'enfants : ne vous inquiétez pas. La situation internationale n'est pas plus tendue que d'habitude et votre écrivain a simplement dû se faire refuser un manuscrit.

Votre écrivain est infernal et vous ne savez plus comment vous y prendre avec lui : avez-vous pensé à vous équiper d'un cochon d'Inde ? En observant attentivement ce petit rongeur, vous verrez que votre écrivain et lui ont beaucoup de points communs... »

Dans ce manuel riche de nombreux autres conseils du même tonneau, tout auteur (professionnel, débutant ou amateur) et toute personne de son entourage pourront puiser pour mener une vie meilleure, en totale harmonie (enfin, en principe...)

Avec une lucidité caustique, Christian Cottet-Emard livre une chronique drôle et décapante de la condition d'auteur.

Un extrait gratuit (3 chroniques) sous forme numérique a été mis en ligne sur la plateforme Feedbooks : Tu écris toujours ? (extraits)

 &&&&&

Né le 24 novembre 1959 à Montréal dans l'Ain, Christian Cottet-Emard doit patienter quinze ans avant de fumer son premier cigare.

Il aime s'absenter, en pensée et en forêt.

Auteur de poèmes, d'essais, de romans (dont Le Club des pantouflards, éditions Nykta, collection Petite Nuit, 2006) et de nouvelles, il est membre du comité de lecture de la revue Le Croquant depuis sa création en 1987 et collabore au Magazine des Livres, bimestriel dans lequel de nombreux épisodes de Tu écris toujours ? ont paru en feuilleton. Il a obtenu une bourse d'écriture du Centre national du livre en 2006.

 

Un recueil de 96 pages, format 11 x 18 cm. 13 € port compris. ISBN 978-2-9534259-1-8

En vente aux éditions Le Pont du Change, 161 rue Paul Bert, 69003 Lyon

BON DE COMMANDE :

COTTETBONDECOMMANDE.pdf 

 

mercredi, 23 septembre 2009

Simples choses

Simples choses, de Roland Tixier

(paru le 20 août 2009)

 

marcher et parfois même

un peu d'allégresse

sur le chemin de tous les jours

*

parking vent du sud

lent ballet aérien

des sacs de Casino

*

assis sur un banc public

regarder la ville

aller d'elle-même

 

couvTixier3.jpgLes éditions Le Pont du Change publient le premier livre de leur collection Poésie :

Simples choses, de Roland Tixier.

Dans cette suite de 180 haïkus urbains, Roland Tixier atteint le sommet de son art, attentif au bruissement des « simples choses ». Sa poésie est d'abord un regard posé sur le monde, un instant suspendu, et nous révèle sa beauté fugace et légère.

« La suite de ses sensations devient ce diamant aux infinies facettes - et chaque infime poème (ces trois petites lignes de si peu de poids) est l'une de ces facettes : le jour, son instant ciselé, mis en lumière, mis en éclat, comme ce « matin de cristal » (extrait de la postface de Nicole Vidal-Chich).

Roland Tixier est né à Lyon en 1946. Fidèle piéton des rues de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin, ce poète urbain à l'écriture dépouillée est aussi animateur d'ateliers de création poétique en milieu scolaire. Il a été durant seize années éditeur à l'enseigne du Pré de l'Age.

Un recueil de 80 pages, format 11 x 17 cm. 13 € port compris. ISBN 978-2-9534259-0-1

En vente aux éditions Le Pont du Change, 161 rue Paul Bert, 69003 Lyon.

 

BON DE COMMANDE :

TIXIERBONDECOMMANDE.pdf