Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 11 novembre 2015

Billets d'absence, de J.J. Nuel - Dossier critique

Depuis sa parution en septembre 2015, Billets d'absence de Jean-Jacques Nuel a obtenu de nombreux articles critiques :

Un article de Martine L. Petauton sur La Cause littéraire.

Un article de Jean-Paul Gavard-Perret sur le site Le littéraire.com.

Un article de Jean-Pierre Longre sur son blog Notes & chroniques.

Un article de Patrice Maltaverne sur le site Poésie chronique ta malle.

Un article de Christian Cottet-Emard sur son blog littéraire.

Un article de Christophe Stolowicki sur Libr-critiques.

Eric Dussert reproduit quelques textes extraits de Billets d'absence sur l'Alamblog du Préfet maritime.

Un article d'Odile Bonneel dans INTERCDI n° 260

billets d'absence,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article dans Harfang n° 47

billets d'absence,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article dans La Grappe n° 91

billets d'absence,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article d'Alain Wexler dans VERSO n° 165

billets d'absence,jean-jacques nuel,le pont du change

Descriptif et commande du recueil.

 

 

lundi, 21 septembre 2015

Billets d'absence, de Jean-Jacques Nuel

Parution septembre 2015

Billets d'absence, de Jean-Jacques Nuel

 

billets d'absence,jean-jacques nuel,le pont du changeSÉPARATION DE CORPS

« Un matin, Jean-Jacques se réveilla dans les deux lits jumeaux à la fois. Le trait d’union de son prénom avait glissé entre les deux matelas ; il devait se trouver sur le parquet, parmi les moutons de poussière, et sa taille minuscule comme sa couleur gris foncé ne faciliteraient pas les recherches. Profitant de cet incident, Jean et Jacques avaient pris leur indépendance et, après une petite virée nocturne, chacun de son côté, dans les quartiers malfamés de la ville, étaient revenus se coucher dans les deux lits séparés. Maintenant qu’ils avaient goûté à la liberté, ils auraient du mal à reprendre leur existence de frères siamois. » 

 

UN JEU DE SOCIÉTÉ

« On nous avait remis un nouveau jeu, composé seulement de vingt-six cartes. Chacune d’elles portait la figure d’une lettre de l’alphabet, de A à Z, et avait une valeur comprise entre un et dix. Ainsi, un K ou un W valaient dix points, tandis qu’un E ou un A ne comptaient que pour un point. Il était bien rare qu’un joueur avec une faible donne puisse passer les éliminatoires et disputer le grand tournoi, doté de prix en espèces très élevés, mais ces cas exceptionnels étaient montés en épingle par la direction du casino pour nous faire croire que tout le monde avait sa chance dans la vie, quelles que soient les cartes tirées à la naissance. »

Dans la veine de son précédent recueil Courts métrages, Jean-Jacques Nuel livre une mosaïque de textes courts et denses, mêlant l’humour, l’étrange, l’absurde et la poésie.

L’auteur : Jean-Jacques Nuel est né le 14 juillet 1951 à l’Hôtel-Dieu de Lyon et vit actuellement en Bourgogne, près de Cluny. Après avoir publié des recueils de poèmes, il se consacre à l’écriture de textes courts, d’aphorismes, de nouvelles et de récits. A publié notamment Courts métrages (Le Pont du Change, 2013), Le Mouton noir (Passage d’encres, 2014) et un roman Le Nom (A contrario, 2005).

Nombreuses publications en revues, dont L’Infini, L’Atelier du roman, Europe, Moebius, Harfang.

 

Un recueil de 76 pages, format 11 x 18 cm. 12 €.  ISBN 979-10-92038-04-0

Cet ouvrage peut être commandé au moyen du BON DE COMMANDE 

ou acheté sur notre site de vente en ligne : www.lepontduchange.fr