Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 01 mai 2013

Courts métrages, dossier critique

Les premières critiques viennent de paraître sur le recueil Courts métrages, de Jean-Jacques Nuel :

Un article de Martine L. Petauton sur le site La Cause littéraire.

Un article de Roland Thévenet sur son blog SOLKO.

Un article de Christian Chavassieux sur son blog KRONIX.

Un article de Philippe Leuckx sur le site Texture. Article reproduit dans la revue belge Francophonie vivante de mars 2013.

Un article de Georges Cathalo sur le site Texture.

Un article de Jean-Pierre Longre sur son blog Notes et chroniques.

Un article d'Eric Dussert sur l'Alamblog. Avec un petit complément.

Un article d'Eric Dejaeger sur son blog Court toujours.

Un article de Patrice Maltaverne sur son blog Poésie chronique ta malle.

Un article de Jean-Paul Gavard-Perret sur le site de Recours au poème.

Un article d'Hannibal Lecteur dans Fluide Glacial n° 443 : 

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article de Michel Ménaché dans Europe n° 1010-1011 :

(cliquer pour agrandir)

 courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article d'Odile Bonneel dans InterCDI n° 245 :

 

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

 Un article d'Olivier Massé dans Diérèse n° 64 :

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article d'Alain Wexler dans Verso n° 153 :

(cliquer pour agrandir)

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Une note de Christian Degoutte dans Verso n° 155

(cliquer sur l'image pour agrandir) :

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article dans Harfang n° 42 :

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

 

Un article de Françoise Favretto dans L'Intranquille n° 8 :

 

 

De la phrase seule à l’historiette et à la nouvelle, sur la poésie, le rêve, le travail sous contrat (rechercher qui fut le premier amant de la femme de Rousseau)… textes touillés et retournés en situations absurdes… Ecrits au passé, ils travaillent souvent les souvenirs. Les milieux principaux touchent au journalisme des « piges » et à la littérature. Le narrateur a accumulé les petits boulots et n’en est pas revenu enthousiaste, notamment quant à une « machine à poèmes » ou aux livres d’alcooliques à détruire, Faulkner y compris…

 

Un article de Jean-Luc Maxence dans Les Cahiers du Sens n° 23 : 

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

Un article de Paul Van Melle dans Inédit-Nouveau n° 261 :

courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change

 

 

jeudi, 18 avril 2013

Un article dans Fluide Glacial

Dans le numéro 443 de Fluide Glacial (mai 2013), un article sur "Courts métrages" paraît dans la rubrique "Lisez plus fort", d'Hannibal Lecteur.

nuel,courts métrages,fluide glacial

vendredi, 01 février 2013

Courts métrages, de Jean-Jacques Nuel

Vient de paraître :

Courts métrages, de Jean-Jacques Nuel

 


courts métrages,jean-jacques nuel,le pont du change 

Contes brefs, histoires absurdes, Courts métrages est une mosaïque de 80 textes courts et décalés, qui naviguent entre l’étrange, l’humour et la poésie. 

FUMER TUE

« J’avais arrêté de fumer juste avant le début de la guerre et dois peut-être à cette sage décision d’être encore en vie. L’armée nous avait mobilisés et envoyés sur la ligne de front. Dans la nuit noire, le soldat qui allumait une cigarette prenait un risque mortel ; le jeu pour les ennemis consistait à cribler de balles un cercle imaginaire autour du point d’incandescence. Ceux qui se tenaient trop près de l’imprudent pouvaient tomber aussi comme des fumeurs passifs. »

L’AXE NORD-SUD

« La frontière entre nos deux pays, âprement disputée au fil des siècles, ne posait pas que des problèmes de sécurité militaire : la véritable querelle était sémantique. Pour nous, elle s’appelait frontière du nord, évoquant les contrées froides septentrionales ; pour les habitants du pays voisin, situé plus haut sur la mappemonde, elle s’appelait frontière du sud, évoquant les contrées chaudes méridionales. Qui détenait la vérité ? Nos géographes respectifs en débattaient régulièrement, sans arriver à un accord, et trois conflits armés entre nos deux peuples n’avaient pu faire prévaloir l’une des interprétations. La dispute avait encore de beaux jours devant elle. Comme la frontière suivait exactement la ligne du quarante-cinquième parallèle, aucun observateur extérieur n’avait pu nous départager. »

Les textes de ce recueil sont extraits d’un ensemble plus vaste et en cours d’écriture, appelé CONTRESENS, dont des fragments sont parus ou à paraître dans de nombreuses revues littéraires : Verso, Microbe, Comme en poésie, La Grappe, Chiendents, Gros Textes, INKS passage d’encres, Traction-Brabant, Bleu d’encre, Inédit-Nouveau, L’Autobus, Les hésitations d’une mouche…, sans oublier le magazine FLUIDE GLACIAL dans lequel les textes les plus humoristiques sont publiés de temps à autre.

 L’auteur : Jean-Jacques Nuel est né le 14 juillet 1951 à l’Hôtel-Dieu de Lyon et demeure encore dans cette ville. Après avoir publié des recueils de poèmes, il se consacre à l’écriture de textes courts, d’aphorismes, de nouvelles et de récits. A publié un roman, Le nom (A contrario, 2005).

Un recueil de 76 pages, format 11 x 18 cm. 12 €.  ISBN 978-2-9534259-9-4

Par ailleurs, La revue Chiendents consacre un numéro spécial (n° 28) à Jean-Jacques Nuel. Le dossier comprend : un entretien avec Stéphane Prat, une étude de Christian Cottet-Emard, des extraits de Courts métrages, de Portraits d’écrivains (Editinter, 2002), des romans Le Nom (A Contrario, 2005) et L’autoroute (inédit). 40 pages. 4 € (dont 1 € port). Ce numéro spécial peut aussi être commandé à nos éditions.

 

BON DE COMMANDE