Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 janvier 2012

Le passant de Vaulx-en-Velin, les articles critiques

 

Un article dans Le Progrès, édition Lyon Est, du 1er mars 2012 :

(cliquer sur l'image de l'article pour agrandir)

 

roland tixier,le passant de vaulx-en-velin,le pont du change

 *

Un article de Martine L. Petauton, sur le site La cause littéraire :

http://www.lacauselitteraire.fr/le-passant-de-vaulx-en-velin-roland-tixier.html*

Un article dans Vaulx-en-Velin Journal :

http://www.vaulx-en-velin-journal.com/Parutions/Journal-N-46/Le-passant-poete-de-l-instant*

Un article de Jean-Pierre Longre, sur son blog "Notes et chroniques":

http://jplongre.hautetfort.com/archive/2012/01/19/la-rue-...

*

Un article de Stéphane Beau, sur le blog Le Grognard :

http://legrognard.hautetfort.com/archive/2012/01/05/le-pa...

*

Un article de Hervé Bougel, sur le blog Pré carré :

http://precarreditions.hautetfort.com/archive/2012/01/03/...

*

Un article de Georges Cathalo, sur la revue en ligne Texture :

http://revue-texture.fr/spip.php?article486

*

Un article d'Odile Bonneel, dans INTERCDI 237 :

roland tixier,le passant de vaulx-en-velin,le pont du change

Un article de Jacques Morin, dans Décharge n° 153 :

 

C’est le troisième recueil de Roland Tixier au Pont du Change depuis la création de ces éditions en 2009. Cette fois, le recueil est très circonstancié et très localisé, puisque l’héroïne c’est la ville de Vaulx-en-Velin, la ville de Roland Tixier, qu’il connaît comme sa poche ; même la composition du recueil en tient compte puisqu’il y a sept parties (de 21 haïkus chacune) évoquant les divers quartiers. Ces données intégrées (quartier et ville), il reste ce que l’auteur peut faire en un petit tercet, et chaque fois l’effet quelque peu magique opère. En même temps qu’on arpente les différentes rues et artères de la ville, on remonte chaque fois les saisons et les années ; le temps précis, dans un coulissement de souvenirs, apporte son complément historique indispensable. Ce sont les fleurs, les oiseaux et les insectes, ce sont aussi et surtout les gens, à prendre dans le sens le plus noble et le plus solidaire possible chez Roland Tixier, les gens, les autres, ceux qu’on croise dans les rues, dans les transports, le bus est aussi une vedette quelque part, qui sont conviés dans ces lignes de façon chaleureuse et fraternelle. Le premier vers est souvent une exclamation, ou l’étonnement d’un constat, ensuite le poème se déroule comme induit. On croise les anciens, les travailleurs, les écoliers… La poésie émane de la ville, de la saison cueillie, quelle qu’elle soit, et de cette humanité bienveillante. Avec Roland Tixier, on redeviendrait facilement citadin. À genoux la mendiante / près du distributeur / automatique de billets

 

*

Un article d'Alain Wexler dans VERSO n° 150 :

(cliquer sur l'article pour agrandir)

 

roland tixier,le passant de vaulx-en-velin,le pont du change


vendredi, 16 décembre 2011

Le passant de Vaulx-en-Velin

Vient de paraître :

Le passant de Vaulx-en-Velin

de Roland Tixier

 

Vaulx-en-Velin ville du monde

plaine sous le vent

nuages et mémoires

 

roland tixier,poésie,haiku,le passant de vaulx-en-velin,le pont du change,vaulx-en-velinTroisième titre de Roland Tixier à nos éditions, ce recueil, publié avec le concours de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Vaulx-en-Velin, est composé de sept parties de 21 haïkus évoquant les différents quartiers de la ville.  Le poète tente d’épuiser et de célébrer un lieu, au fil du temps et du retour rassurant des saisons.

 

Roland Tixier, amoureux de Vaulx-en-Velin, livre des reflets, des éclats de la ville – de sa ville. Adolescent déjà, il en parcourait les rues à bicyclette, il explorait les méandres du vieux Rhône. Cette liaison d’un demi-siècle nourrit les pensées légères ou graves du marcheur. Le passant s’émerveille encore du jour à venir sans oublier jamais le chemin parcouru, ni les peines et les joies, brèves mais bien réelles, que tout un chacun récolte en avançant dans le temps.

Introduction de Bernard Genin, Maire de Vaulx-en-Velin.

Un recueil de 68 pages, format 11 x 17 cm. 12 € port compris. ISBN 978-2-9534259-4-9

 

BON DE COMMANDE